Chronique| Cogito de Victor Dixen

« Que feras-tu quand tu seras condamné à la liberté ? »

Bonjour ! J’espère que vous allez bien en ce samedi ! Je reviens comme promis pour vous parler de Cogito, le nouveau roman de Victor Dixen. Ayant déjà mis la barre très haute avec la merveilleuse saga Phobos, la nouvelle oeuvre de l’auteur était très attendue et promettait une fois de plus, une histoire hors du commun avec tout ce qu’il faut pour y devenir addict.

  • Titre : Cogito
    • Auteur : Victor Dixen
  • Genre : Science fiction/roman d’anticipation
    • Éditeur : Collection Robert Laffont
  • Pages : 538

Résumé

Dans un futur proche, notre monde est placé sous le signe de la robotique. Les IA, intelligences artificielles prennent la place des Hommes à la réalisation de plus en plus en plus de taches et travaux, causant ainsi un chômage important et donc une grande pauvreté. Roxane est une jeune femme de 18 ans, une délinquante des bas-fonds de la banlieue Bois-Jolis. Sa mère morte, son père alcoolique, et elle, en échec scolaire à l’approche de son BAC, l’adolescente n’hésite pas à postuler comme boursière pour participer à un stage de cyber-bachotage proposé par Noosynth, la plus grande entreprise de création d’IA dans le monde. Miraculeusement retenue, Roxane s’envole pour les Iles Fortunées, avec l’espoir de changer sa vie. Changer est un bien petit mot pour décrire ce qu i va lui arriver… Car ce stage à en fait pour but d’expérimenter la programmation neuronale. Les participants se font ainsi injecter des neurobots dans le cerveau pour ensuite acquérir toutes les connaissances nécessaires à l’obtention du BAC en l’espace d’une semaine seulement. Mais pour la jeune femme, les choses ne se déroulent pas comme espéré… Entourée des riches adolescents de son age mais eux non boursiers, elle est mise à l’écart et essuie des comportements hostiles… Mais elle ne compte pas se laisser faire ! Avec les deux autres boursiers, Faune et Lorenzo, elle crée un lien d’amitié et ensemble, ils tentent de s’intégrer, tout en en prenant plein les yeux. Mais…la situation perd de son charme quand des événements étranges se produisent… Roxane a-t-elle fait le bon choix en se rendant à se stage ? La programmation neuronale est-elle réellement sans danger ? A l’aide de ses nouveaux amis, l’adolescente va faire face à une force d’une autre trempe. Maléfique ? Non… robotique.

Mon analyse

Dans ce résumé, j’ai volontairement oublié BEAUCOUP de choses pour ne laisser que l’intrigue principale. Je peux vous assurer que l’oeuvre est tellement riche et complète qu’il serait impossible de tout évoquer sans spoiler un minimum ! J’ai donc par conséquent décidé de laisser les trois quarts de l’oeuvre dans l’ombre ( c’est dans votre intérêt vous pouvez me croire!) Maintenant dans mon analyse, je vais en révéler beaucoup plus. Alors si vous voulez découvrir cette lecture de A à Z sans détenir d’information au préalable, je vous invite à ne pas lire ce qui va suivre.

Pour commencer je vais parler du sujet traité et de l’intrigue. Ici, nous débarquons dans un monde robotisé au maximum. Et pas avec n’importe quelle robotique ! Une robotique à la pointe de perfection ! Plus besoin de travailler, les intelligences artificielles s’en occupent ! Tout est automatisé ! Un monde idéal me direz-vous. Et bien pas tellement… En effet cela cause un chômage et donc une pauvreté importante. C’est par conséquent une situation assez paradoxale. D’un côté nous avons une avancée extraordinaire. Mais de l’autre elle cause le malheur de beaucoup de personnes… J’ai donc trouvé très intéressant le choix de l’auteur de faire intervenir un personnage issu du milieu populaire dans le monde de la haute société. En effet, pour Roxane comme pour les autres stagiaires, c’est un peu la rencontre du troisième type… 👽 et en plus on ne peux pas dire que le courant passe fort entre eux… Pour revenir sur les robots 🤖, dans ce livre, nous en apprenons énormément sur eux ! Ce n’est pas quelque chose laissé au hasard comme un décor seulement planté là ! Beaucoup de vocabulaire technique est utilisé (il faut suivre je vous assure) et ce sont les véritables origines de la robotique qui sont évoquées. Victor Dixen nous parle de Descartes, avec le « Cogito ergo sum » (d’où le titre si vous n’aviez pas compris), de Ada Lovelace, la première personne à avoir réalisé un programme informatique ou encore de Turing à l’origine de l’expérience de pensée. J’ai énormément apprécié ce côté historique ! J’ai appris énormément de chose lors de ma lecture ! On peut dire qu‘elle joint l’utile à l’agréable. L’intrigue, elle, est menée jusqu’au bout à la perfection ! Je n’ai pas vu la fin venir, à chaque moment je me demandais : Mais qu’est ce qui va se passer encore ? Et quand je croyait que c’était fini… BOOM 🎇 encore des rebondissement et de l’action ! Je ne pouvais plus lâcher le livre !

Pour maintenant parler des personnages, je peux clairement vous dire avoir ADORE Roxane ! C’est tout à fait le style de personnage que j’aime suivre par dessus tout ! Elle est badass, elle ne se laisse pas faire, et cette fois ci j’ai d’autant plus apprécié la suivre car sa situation sociale sortait complètement des habitudes. Elle est une sorte de « cas-social » c’est une voleuse, elle fait partie d’une bande… etc. Mais malgré tout elle garde un fond vraiment doux et responsable. En gros oui, c’est une antithèse à elle toute seule ! Pour ce qui est des autres boursiers, Faune et Lorenzo, je les ai un peu moins appréciés… Pas parce qu’ils manquaient de profondeur non, mais tout simplement parce que leurs comportements respectifs ne correspondaient pas ce que j’aime… Après ce n’est qu’une question de goût ! Faune, lui est un déserteur de la zone Franche, le territoire des puristes exécrant les machines. Alors on peut comprendre que le changement d’environnement puisse le déstabiliser, mais ses réactions n’ont pas manqué de me déplaire à certains moments. Quant à Lorenzo, c’est un ancien riche ayant tout perdu suite à l’arrestation de ses parents. C’est donc sa façon de croire que tout lui est encore dû qui m’a franchement énervée. Les autres stagiaires, eux, sont clairement exécrables ! Mais ne me demandez pas pourquoi, j’ai trouvé ça cool. Pour eux, les boursiers n’ont rien à faire là car ils ne payent pas. C’est donc pour cela que je les ai détesté… Mais que j’ai adoré ça ! ( un peu bizarre me direz-vous)

Je pense ne pas m’attarder sur les autres personnages, je vous ferai un roman c’est sûr. 😅

Pour finir, je voulais parler de l’écriture de l’auteur. Comme je vous l’ai déjà dit, il fait énormément usage du vocabulaire complexe qu’est celui de la robotique. Mais il nous fait également évoluer dans l’oeuvre avec une approche très philosophique de l’avancée humaine. « Je pense donc je suis » c’est avec toutes ces petites questions concernant ce qui nous différencie des intelligences artificielles que nous évoluons tout au long du roman. C’est pour moi un énorme point fort car cela lui donne encore plus d’intérêt. Que ce soit au niveau de l’histoire ou encore au niveau de la culture générale. Pour ce qui est du point de vue utilisé, sans surprise il est omniscient. Nous suivons les pensées et les actions de Roxane et même parfois, avons accès à des flash-back de sa vie. J’ai franchement adoré encore une fois car, issue d’un milieu populaire, elle utilise évidemment un langage populaire et j’ai quelque fois bien rigolé !

Pour conclure, cette œuvre est un excellent roman d’anticipation que je recommande sans hésiter ! Il nous offre une vue futuriste de notre monde et j’ai été totalement portée par l’histoire et ses personnages !

MA NOTE : 🤖🤖🤖🤖🤖/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :